cdiscount casino valence

VIDÉO - Des clients du site de e-commerce ont été victimes de mails frauduleux grâce auxquels des pirates ont pu dérober leurs coordonnées bancaires puis faire des achats en ligne.
France Bleu Drôme Ardèche.
En ce qui concerne Cdiscount, l'entreprise affirme avoir traité les plaintes «au cas par cas via un leje slot frankrig espace dédié sur le site explique la porte-parole.Le système de sécurité de Cdiscount en règle.Ces clients ont été abusés par des mails frauduleux suite auxquels ils ont livré leurs coordonnées bancaires tient à préciser cette porte-parole.Un mauvais coup pour le site qui revendique plus de 11 millions de visiteurs uniques par mois et la place de deuxième site de commerce électronique le plus fréquenté de France.Le montant du préjudice est élevé: près de 350.000 euros.» lire aussi, bercy pirate lui-même les e-mails de ses agents.«Il est important de préciser qu'il n'y a pas eu de piratage du site Cdiscount.Pour cette raison, nous avons déposé plainte en septembre et nous nous portons partie civile précise l'entreprise.Mais Cdiscount se veut rassurant: «Les clients peuvent continuer à faire leurs achats en toute sécurité sur notre site affirme la porte-parole.
Lecteur DVD Portable, fengjida 9 pouces DVD Lecteur Portable, lire tous les formats AVI, rmvb, MP3 et jpeg, Support SD/ USB (Rose).Le préjudice dépasse les 300.000 euros.Alors que les achats de Noël battent leur plein, cette arnaque pourrait porter préjudice à l'image du site.La plateforme a par ailleurs procédé au remboursement de ses clients.À l'époque, cette dernière reprochait au site de vente de ne pas assurer la sécurité et la confidentialité des données personnelles de ses clients «en conservant en clair, dans un champ commentaire de sa base de données, les numéros de cartes bancaires».Après avoir dérobé leurs numéros de cartes bancaires, les voleurs ont procédé à des achats sur le site de vente en ligne.Pour information, Cdiscount fait fermer environ 30 de ces sites chaque mois ajoute-t-elle.Les produits étaient ensuite livrés dans des points-relais, tous situés dans la Drôme.Mardi, sept personnes ont été interpellées à Bourg-lès-Valence et Loriol-sur-Drôme.«Nous sommes même en avance sur le réglement européen général de protection des données personnelles (rgpd précise-t-elle.